musiciens
compositeur de musique de films

 

- 25 ans de métier au service de la musique -

 

 

Illustrateur pour l'audiovisuel

François-Xavier Bigorgne,

Violoncelle, Percussion, Concertina, Compositeur,

a fait ses études à Paris ainsi qu'au conservatoire de musique de Genève en cycle de perfectionnement et de virtuosité. Il est titulaire et professeur dans 3 conservatoires. Membre de la SACEM, de l'ADAMI et de la SPEDIDAM, il donne des concerts en France et à l'étranger.

 

Directeur Artistique du label Amacello, il enregistre ses disques et ses compositions sous ce label dans un répertoire original et avec des formations nouvelles (enregistrements, montage, mastering).

 

Son répertoire musical s'étend des "Six Suites" de Bach jusqu'à nos jours. Ses CD et la plupart de ses compositions sont distribués dans 240 pays sur les principaux services de téléchargements et de streaming. Depuis 2011, il compose, interprète et enregistre de la musique d'images pour les medias.

Pour plus d'informations, consultez www.fxbigorgne.com

 

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

composition pour les médias

Philippe Legrand,

Flûte en ut, Flûte en sol, Flûte piccolo, Flûte basse, Flûte amérindienne,

Après avoir été récompensé par une médaille d’or départementale au conservatoire de Vincennes, Philippe Legrand entre à l’Ecole Normale de Musique de Paris où il obtient sa Licence de concert dans la classe de Christian Lardé, puis son premier Prix de musique de chambre dans la classe de Florian Hollard. Il termine ses études musicales dans la classe de Jean-Claude Diot avec un Premier prix à l’unanimité et félicitations du jury au Conservatoire National de Région d’Aubervilliers-La Courneuve.

Philippe Legrand joue alors en soliste avec différents orchestres à travers la France et dans de nombreux pays ( Allemagne, Danemark, Egypte, Espagne, Italie, Pologne, Portugal, Suède… ).

 

Ancien Directeur du conservatoire de Wissous, professeur titulaire au CRC de Villebon-sur-Yvette et au stage de musique en Languedoc à Narbonne, flûtiste de la Compagnie Française de l’Opéra à l’Opérette pendant de nombreuses années, membre du quatuor « Unis Vers » avec lequel il a enregistré un disque en 2005, il est depuis 2009 le Directeur général de l’Orchestre Pari « s » Musical.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

créations de musique de documentaires

Joel Jody,

Cor,

Né à Nantes en 1964, Joël Jody commence l'étude du piano à l'âge de 7ans. Après quelques années, tout en continuant cet instrument, il débute le cor avec Jacky Magnardi au conservatoire du IX arrondissement de Paris, où il obtient en 1985 un Premier Prix de Cor. Il entre l'année suivante au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt dans la classe de Jacques Adnet. Il obtiendra un Premier Prix de Cor en 1986.

Élève au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris de 1986 à 1990, il poursuit ses études supérieures à la Hochschule de Karlsruhe (Allemagne) et au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève (Suisse) où il obtient le Prix de virtuosité en 1994 dans la classe de Bruno Schneider.

Après avoir été corniste supplémentaire à l'Orchestre de la Suisse Romande, il participe à de nombreux concerts d'orchestre ( Ensemble Orchestral de Paris, Orchestre Jean -François Paillard, Orchestre Paul Kuentz, Orchestre de Chambre de Chantilly...), fait parti de nombreuses formations de musique de chambre telles que le Quintette à Vent d'Ile de France (tournées en France et à l'étranger) et se produit en soliste.

 

Titulaire du Certificat d'Aptitude, il est actuellement professeur de cor au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Ville-d'Avray (92) et dans les Conservatoires à Rayonnement Communal de Vanves (92) et de Rungis (94).

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

musique de publicité

Bertrand Bontoux,

Chanteur,

Artiste lyrique, voix de Basse et pianiste.

Il fait ses études de chant à l'Ecole Normale de Paris où il obtient un diplôme d'art lyrique et un diplôme de concertiste, puis, il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Peter Gottlieb où il obtient un prix en 1993. En 1992, il obtient le prix "Darius Milhaud" ainsi que le 1er Prix au Concours International des "Maîtres du Chant Français". En 1994, il est lauréat des concours "Gounod" et "Duparc". Il participe à de nombreuses Master Classes, notamment celles de Paul von Schilhawsky, de Jean-Christophe Benoît, de Martin Isepp et Eric Tappy.

 

Spécialisé dans les oratorios, il possède une grande expérience de soliste. Il interprète le Requiem de Mozart sous la direction de Bertrand de Billy. Il enregistre également le Requiem de Liszt en 1989 sous la direction de Yves Parmentier. Il chante régulièrement avec divers orchestres dont « l’Ensemble Accentus » et « Les Arts Florissants », sous la direction de William Christie, et acquiert une solide expérience de soliste. Il est spécialisé autant à l’Opéra qu'en récital, plus particulièrement dans l’interprétation des lieder et des mélodies. Ses récentes recherches musicales le pousse à s’orienter vers la musique de Jazz.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Julie Carbonneaux,

tromboniste,

fait ses études musicales au Conservatoire de Nice où elle apprend le piano, la harpe et le trombone. C'est avec ce denier instrument qu'elle obtint un 1er prix au Conservatoire de Nice en 2002, puis un 2ème prix du Conservatoire de Paris en 2003. Apres un diplôme de perfectionnement au Conservatoire de Bourg la Reine en 2007, elle entre dans une école de formation pour les enseignements artistiques (C.E.F.E.D.E.M), où elle obtint un diplôme d'Etat de pédagogie en 2010.

Aujourd'hui, Julie Carbonneaux est professeur de Trombone, de Formation Musicale et d'Eveil Musical aux Conservatoires de Wissous, Montmorency, Maurepas et Rungis. Elle est également tromboniste à l'Orchestre Départemental des Sapeur Pompier des Yvelines et joue avec différents ensembles et orchestres d'Ile de France .

 

Adrien Arriaga,

pianiste, arrangeur,

il commence ses études de piano au conservatoire du XXème arrondissement de Paris, poursuit sa formation à l'Ecole Normale de Musique de Paris et suit les cours d'harmonie, de composition et de musique de chambre.

En parallèle, il étudie l'improvisation avec le pianiste de variété Jean-Louis Beydon ("L'Empiafée" avec Christelle Chollet). Il se perfectionne en composition avec le compositeur Arthur Aharonian avec qui il travaille au conservatoire de Vanves depuis 2007. Il est accompagnateur aux conservatoires de Vanves et de Wissous et joue régulièrement en concert en soliste comme en musique de chambre.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pierre Marcault,

percussionniste,

commence son apprentissage par le piano et la clarinette, puis la batterie.

Influencé à ses débuts par le guitariste Jimi Hendrix, il s’imprègne des bluesmen, de la soul de James Brown et d’Aretha Franklin, des sonorités de Mahavishnu Orchestra, Weather Report, Miles Davis et aussi Frank Zappa. Il suit pendant 5 ans le cursus de percussion classique au CNR de Rennes avec Hubert Hans.

 

À partir de 1977, Pierre Marcault rencontre le milieu des artistes africains à Paris, en fréquentant notamment le centre culturel américain du boulevard Raspail. C’est là qu’ont lieu les cours de danse d’Ahmed Tidjani Cissé et les répétitions de son groupe, les Grands ballets d’Afrique Noire.

Il se lie d’amitié avec les percussionnistes Lamine Dibo, Mbemba Camara et Sidiki Condé, qui sera le premier maître dans l’initiation à cette tradition. Il rencontre Mamady Keïta en 1986 et décide de partir en Guinée. Ce 1er voyage sera un choc : rencontre avec un pays, une culture et une musique dans son contexte (cf. le film djembefola). C’est aussi la rencontre avec Famoudou Konaté, qui sera d’une importance capitale dans la découverte de cet univers. Sa famille sera la sienne en Guinée, à Conakry d’abord, puis au village de Sangbarala, dans la région de Kouroussa (Haute-Guinée). C’est là qu’il plonge « en immersion » dans la tradition villageoise, avec Djoumeh Camara.

 

Il aura par la suite la chance et le bonheur de travailler également avec Noumoudy Keïta, soliste du groupe « Percussions de Guinée ».

Il y aura également un voyage de 3 mois au Sénégal, à Dakar chez Doudou Ndiaye Rose (rencontré avec Jacques Higelin aux Francofolies de La Rochelle) et en Casamance avec Mané Badiane. C’est avec lui qu’il entre dans l’univers des bougarabou.

 

Plus d'infos : Pierre Marcault

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Clarinettes : Claire Devarine et Emiko Nakatani

 

La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.